Commander : Sandales

Monastica
Art & Artisanat

Sandales

Qu'on les appelle sandales monastiques ou sandales de pèlerin, les sandales «de Jérusalem» («Moine» pour les hommes et «Moniale» pour les femmes) sont une exclusivité de nos Fraternités. Réalisées par un artisan qui les a conçues avec et pour les frères et les sœurs de Jérusalem, elles sont griffées au nom de la Communion de Jérusalem. Elles existent en marron et en noir.

Sandales montées à la main, toutes les lanières étant collées puis clouées dans les règles de l'art garantissant la qualité et la tradition du travail bien fait.

Sandales en cuir véritable pleine fleur de première qualité.
Très résistantes à l'usure et à l'eau.
Tannage 100% végétal et écologique.

Psaumes de tous mes temps
Patrice de La Tour du Pin écrit, dans le secret de sa prière quotidienne, des psaumes qu’il publie dès 1938 chez Gallimard. Tout au long d’une existence vouée à l’écriture, il prie un crayon à la main, semant dans les trois « jeux » de sa Somme de Poésie ces poèmes très simples où il parle humblement à Dieu, dans la plus pure tradition biblique.  
Du rififi chez les bergeome
Les Bergeome se retrouvent un peu partout ; ils ont fait toutes sortes de métiers et pris toutes sortes d’engagements. Étrangement familiers, ils nous sont si proches, peut-être parce qu’ils nous rappellent notre prochain. Parfois, cette proximité est telle que c’est à s’y confondre...
Ne fuis pas ta tristesse
Ce livre est une méditation sur la tristesse, ce sentiment qui nous relie à notre royaume intérieur par le chemin des larmes. Dans cette tristesse, nous pouvons trouver une étrange paix qui nous apprend à vivre en équilibre entre présence et absence. Et, si nous savons l’écouter, nous découvrons une joie. Une joie inexpugnable. Car la tristesse n’est pas le contraire de la joie : c’est la joie qui reprend son souffle, qui fait une halte pour mieux s’élancer. 
La sollicitude
Découvrir La sollicitude
19.00 €
Jésus a une manière bien à lui d’être présent aux gens, aux situations et au contexte religieux et social de son temps. Le mot qui, pour l’auteur, définit le mieux sa conduite est celui de « sollicitude ». Pour Ignace Berten, qui signe ici un de ses essais les plus brillants, la sollicitude chrétienne promeut un mode de vie radicalement évangélique.
Mon Compte Identifiez-vous
Panier Votre panier est vide